La Thérapie Laser

Cette technologie est au service de la podologie, et apporte des résultats indéniables.

Il est désormais possible de soigner de multiples pathologies par de la lumière à haute énergie et d’obtenir des résultats durables.
Il s’agit d’un traitement non invasif, simple à mettre en oeuvre et non dangereux. 
Le champ d’application ne cesse d’augmenter : de nouvelles possibilités sont découvertes régulièrement.

 L’action bio-stimulante de la thérapie laser permet également de traiter toutes les pathologies d’ordre musculo-squelettiques et podo-dermatologiques.

Exemple de pathologies d'ordre Musculo-squeletiques
- Syndrome de Morton
- Epine calcanéenne
- Hallux Valgus
- Fasciite plantaire  
- Lésions ligamentaires
- Aponévrosite plantaire/ Fasciite plantaire
- Algoneurodystrophie 
- Syndrome du tunel tarsien 
- Talalgie
- Métatarsalgie
- Arthrose
- Oedème
Exemple de pathologies d'ordre Podo-dermathologiques
- Verrues 
-  Plaies diabétiques
- Onychomycoses
- Botryomycomes
- Cors inflammés
- Cicatrisation des plaies diabétiques
- Anesthesiant

La thérapie K Laser génère une bio-stimulation qui accélère la guérison de l’ensemble des tissus. Les indications sont multiples mais elles regroupent l’ensemble des troubles ou l’ensemble des pathologies d’ordre musculo squelettiques avec en priorité le traitement de la douleur aigüe ou chronique.

 

INDICATIONS :

Verrues, syndrome de Morton, aponévrosite plantaire, hallux valgus, fasciite plantaire, plaie diabétique, contracture et déchirure musculaire, lésion ligamentaire, tendinites, algoneurodystrophie, entorse, syndrome du canal tarsien, talalgie, métatarsalgie, arthrose, oedème, inflammation.
Une séance de thérapie K Laser est relativement courte (entre 3 et 15 mn) selon la ou les zones à traiter.
Le patient ressent une légère chaleur douce et agréable consécutive de la réaction cellulaire que provoque la bio-stimulation.

 

CONTRE-INDICATIONS :

les tatouages, les cancers en développement, les zones proches du foetus chez la femme enceinte, les cartilages de croissance chez les enfants, les porteurs de pacemaker.

Le mécanisme cellulaire
Pour en savoir plus visitez
le site de  "K - LASER "

et commencez à vivre la différence